Créez votre job idéal !

L’actualité nous pousse au changement ! Comme évoqué dans mon article « Pandémie ou Pand’amie » du 20 avril 2020, le moment est propice pour analyser nos frustrations et les transformer. Il est temps de se préparer à une nouvelle vie, bien plus en adéquation avec nos aspirations et nos besoins. Quand une partie de la population rêve d’un autre cadre de vie ou d’une vie personnelle plus équilibrée, une grande majorité aspire à un emploi épanouissant, répondant en tout point à un idéal.

Néanmoins, nombreux sont ceux qui ne savent pas comment le déterminer. Je reçois dans mon cabinet beaucoup de personnes perdues, en quête de solutions pour amorcer un renouvellement concret, notamment dans leur vie professionnelle. Cette dernière est souvent fade, inintéressante et démotivante. Pour certains, le travail devient même insupportable et peut pousser jusqu’à la dépression.

Poser l’acte d’une métamorphose concrète n’est pas toujours évident. Nous sommes conditionnés à penser que changer d’emploi n’est pas facile, d’autant plus qu’il est source de revenus et d’une certaine forme de sécurité pour la plupart. Quitter une fonction apportant une relative stabilité peut représenter un risque économique et social. La menace du chômage ou de « la mise au placard » est telle que l’audace est souvent annihilée.

D’autres arguments peuvent limiter l’accession à son job idéal, tels que le manque de confiance ou d’affirmation, la peur de se tromper et de perdre ce qui semble acquis. S’ajoutent l’incompréhension supposée ou réelle de l’entourage et le besoin de garanties avant de se lancer. Déterminer ces blocages, puis les désamorcer est essentiel pour se lancer dans cette création de Soi. A ce stade, un accompagnement personnalisé et plus poussé peut s’avérer nécessaire. Par ailleurs, certains imaginent que le remède est de se mettre à son compte afin de s’assurer un job parfaitement adapté à leurs aspirations. Or l’entreprenariat n’est pas une vocation pour tous, ni la solution miracle pour se réaliser. Trouver un emploi salarié adapté à ses ambitions est possible, sans nécessairement passer par la création d’entreprise.

Imaginer son job idéal suppose d’écouter sa voix intérieure. Dans cet article et par le biais d’un exercice proposé, il est question d’encourager votre créativité, afin d’édifier l’emploi parfait à vos yeux. Dans ce cas, votre imaginaire doit s’affranchir de votre réalité et faire abstraction de vos expériences professionnelles, de vos diplômes, de vos formations continues et du marché de l’emploi. En d’autres termes, tout au long de cette réflexion, vous devez mettre de côté votre curriculum vitae et vos a priori. A l’issu de cette préparation, vous serez en mesure de comparer votre vécu à vos nouvelles aspirations, puis d’en tirer des conclusions constructives et éclairantes.  

Cet exercice clarificateur et ludique va donner naissance à un support d’aide au changement de cap, ou à l’ajustement d’une voie en cours de réalisation. Les informations extraites vous permettront de qualifier, nuancer et harmoniser votre projet professionnel. Elles pourraient également devenir le moteur d’une création concrète. Cet éclairage devrait générer une prise de conscience convaincante et motivante, qui aidera à poser les actes d’une réelle transformation.

Ce travail d’exploration se base sur la rédaction de « votre annonce idéale », en imaginant que vous puissiez la trouver dans un journal et qu’elle décrive parfaitement le job de vos rêves. Les caractéristiques correspondraient à ce que vous souhaiteriez vivre par-dessus tout dans votre quotidien professionnel. Cette annonce éveillerait en vous un désir impérieux de tout mettre en œuvre pour atteindre cet emploi et en être la recrue incontestable.

Rédiger cet encart nécessite d’analyser minutieusement les éléments qui vont la composer. Il est donc recommandé de dresser un cahier des charges, qui sera la base de la rédaction finale.

Ce document comporte des éléments indispensables sur lesquels vous devez mener votre réflexion avec précision. Cette liste, sous forme de brouillon, doit comporter vos inspirations et vos désirs. Progressivement et régulièrement, vous reviendrez sur vos écrits, modifierez et affinerez vos idées afin de rédiger, à terme, une annonce concise décrivant votre emploi parfait.

Tout est possible car dans l’idéal, il n’y a aucune limite. Dans cet exercice, vous devez éloigner votre réalité et vous connecter à vos ressentis et vos rêves. Afin de vous accompagner dans la rédaction, je vous propose de suivre un ordre des critères à considérer et à explorer :

  • Le lieu idéal

Vous devez définir l’endroit où vous vous sentez le mieux pour travailler, en y insérant un maximum de détails. Par exemple, vous pouvez indiquer la distance entre votre domicile et votre lieu de travail, le temps de transport, le fait de travailler chez vous ou à l’extérieur. On peut déterminer le cadre et l’ambiance avec ses couleurs, ses odeurs, ses bruits, ses lumières, préciser l’environnement géographique et les paysages observables. Imaginez la localité où vous rendre pour travailler. Est-ce un building, un hôpital, une boutique, à la plage, à la campagne, votre véhicule si vous aimez les déplacements, un plateau TV ? Tout est absolument envisageable.

  • Les personnes idéales avec lesquelles vous souhaitez collaborer 

Il est question de définir la population que vous allez côtoyer toute la journée. Seront-ils des bébés, des enfants, des adolescents, des adultes, des personnes d’âge mûr ? La nuance est très importante. Indiquez une tranche d’âge si cela est plus simple. Précisez si vous préférez être au contact de femmes ou d’hommes. Imaginez leurs statuts : collègues, clients, dirigeants d’entreprise, malades, élèves, réfugiés, illettrés, etc….

  • Le temps de travail idéal

Peut-être aimez-vous travailler à votre rythme ou privilégiez-vous des horaires fixes ? Vous êtes plutôt du matin, du soir, vous aspirez être à temps partiel. Définissez le plus justement possible votre temps dédié aux tâches professionnelles. Cette donnée influence considérablement votre emploi parfait.

  • Le revenu idéal 

Votre activité mérite salaire et lorsqu’on donne de son temps pour fournir un service aux autres, il est juste d’en tirer une rémunération. Définissez votre gain idéal et son contenu. Il peut s’agir d’argent sonnant et trébuchant, d’avantages en nature, de prestations complémentaires telles que la mutuelle ou les tickets restaurants. On peut également être sensibles à une prime d’intéressement, des dividendes ou des royalties, ou en toute équité, préférer le troc. Votre emploi doit être source de gains mais aussi de sérénité matérielle.

  • Votre action idéale

Qu’aimeriez-vous faire avec plaisir ? L’éventail est important et ouvre une multitude de perspectives. Certains aiment couper les cheveux, jouer de la guitare, pétrir du pain, élaborer un plan comptable ou marcher dans la forêt. On peut envisager le cumul de plusieurs actions, afin d’en extraire un dénominateur commun ou une complémentarité.

  • Votre métier idéal 

Vous pouvez décrire un emploi que vous admirez, en précisant bien les critères de cet engouement. Si vous êtes sensible à l’activité professionnelle d’une personne de votre entourage ou en général, n’hésitez pas à indiquer ce qui vous touche, en essayant d’être le plus précis et complet possible.

  • Votre employeur idéal

Quel profil doit avoir votre futur recruteur ? Vous pouvez indiquer la taille de l’entreprise, sa politique salariale, son éthique, son histoire, ses projets, son organisation. Tous les détails favoriseront votre quête d’emploi parfait.

La liste est loin d’être exhaustive. Libre à vous d’ajouter des éléments de référence complémentaires pour bâtir cet idéal. Tout est réellement possible dans cette annonce parfaite. Par exemple, être au contact des animaux et de la nature, être seul ou accompagné, évoluer dans une boîte de nuit ou sur les cimes de l’Everest ! Chacun a ses propres idéaux et doit les coucher dans son cahier des charges afin de rédiger, à terme, son annonce sur-mesure.

Tel le pain qui doit lever, laissez poser vos idées quelques jours entre chaque rédaction. Retouchez à intervalles de temps, permettant ainsi de faire des corrections fructueuses, tout en respectant le rythme de votre inconscient. Cet exercice de rédaction est profond et nécessite de ne pas être bâclé.

Une fois ce travail d’étude entrepris, il s’agit de synthétiser les critères idéaux révélés et de les porter dans un texte court. Sans aucune hésitation, vous devez être en mesure d’écrire une annonce qui reprend avec précision le lieu et le cadre de travail, les jours et les horaires de l’emploi, les collaborateurs ou la population liés à la fonction, la rémunération et ses avantages, ainsi que l’action quotidienne à entreprendre.

Ce texte parfait, qui pourrait être publiable dans un journal, va devenir votre boussole et vous indiquera la direction à prendre pour atteindre votre objectif. Cet instrument de navigation vous aidera à trouver votre « pôle professionnel ». Vous pourrez faire le point sur votre parcours réel et l’ajuster, afin d’atteindre cet idéal, en envisageant une formation complémentaire ou une étude intense sur le métier de vos rêves. Plus concrètement, vous analyserez le marché de l’emploi avec un objectif concis, mettant toutes les chances de votre côté pour accéder à l’idéal que vous avez créé.

Cette création de votre propre outil de recherche de poste s’accompagne d’une analyse réaliste sur :

  • Votre inconfort actuel et vos frustrations, enclenchant l’amorce d’une transformation déterminante.
  • L’utilisation fréquente de prétextes et de motifs, qui bloquent l’intention d’évoluer différemment.
  • Les suppositions que les choses finiront par s’arranger ou qu’un changement se présentera miraculeusement.
  • La nécessité de développer sa conviction profonde, sans être détourné, en écoutant davantage ses ressentis et sa « voix intérieure » pour créer une transformation. Rester centré sur ses propres besoins en ignorant l’opinion des autres est le meilleur moyen pour parvenir à sa réalisation.

En règle générale, changer d’emploi sans savoir quelle direction prendre n’est pas motivant et encore moins concluant. Le découragement gagne souvent l’intéressé et induit un abandon rapide des démarches. Vous savez ce que vous ne voulez plus faire. Mais savez-vous ce que vous voulez vraiment ? En vous appuyant sur vos motivations personnelles bien plus que sur vos motivations professionnelles, vous pourrez faire jaillir de vous une création authentique, répondant sincèrement à vos aspirations. Puis, en toute honnêteté avec vous-même, vous poserez l’acte d’un changement. Peut-être aurez-vous besoin d’un accompagnement pour amorcer l’action, ou de clés supplémentaires telles que la recherche de votre Mission de Vie, sujet que je peux aborder avec vous dans le cadre d’un Coaching. L’association de tous ces supports de développement personnel accroît la confiance et l’entrain pour donner une nouvelle direction à votre carrière.

A partir de cela, vous construirez l’emploi en adéquation avec votre Être et la vie que vous souhaitez désormais avoir. Osez vos plumes pour un nouvel envol !